Aujourd’hui nous parlons de bisexualité

bisexualite

Aujourd’hui, nous allons parler de la bisexualité, car même si pour beaucoup c’est une chose tabou, une grande majorité de la population est bisexuelle.

Et à quel point ?

Hétéro ou homo, les conditions sexuelles de nos jours sont revendiquées, affichées mais il existe aussi une troisième, et c’est celle de la bisexualité. Certains spécialistes disent que nous avons tous en nus cette ambiguïté.

Nous avons parlé avec une jeune femme qui vit depuis deux ans avec son homme. Celle-ci nous avoue, qu’elle a toujours été attirée par les deux sexes. D’ailleurs, elle nous raconte aussi sa première expérience sexuelle qui fût avec une femme, elle s’en souvient comme une expérience incroyable, douce, très sensuelle, et très érotique. Elle se croyait alors homosexuelle, car elle avait pris tellement de plaisir à caresser, lécher, embrasser le corps d’une autre femme qu’elle pensait que les hommes n’étaient pas pour elle. Après quelques temps, elle s’est rendu compte qu’elle avait le besoin de sexe masculin, de sentir un membre virile entre ses jambes, de se sentir protégé entre les bras d’un hommes et s’endormir sur son torse.

Une ambiguïté qui dérange

L’amour est libre, pourquoi tellement de problème à aimer un sexe ou un autre suivant son propre sexe ? D’ailleurs on ne choisit pas, ça sent, on en ressent le besoin, même si certain essaie de se le cacher, l’hétérosexualité, l’homosexualité, ou la bisexualité, au jour d’aujourd’hui, est d’actualité. Les bisexuels revendiquent le droit de ne pas choisir, le droit d’aimer indifféremment du propre gendre, successivement ou simultanément. La société a déjà du mal à accepter l’homosexualité pour qu’en plus, ce mette au milieu la bisexualité! Mais, ce n’est pas aussi simples que ça »,

 

Aimer les hommes, et aimer les femmes

« Indéniablement, ce n’est pas la même chose lorsqu’on touche le corps du sexe opposé ou le même corps que le sien. Une escorte bisexuelle que nous avons rencontrée dans un de nos anciens articles, nous explique qu’avec une femme, c’est une rencontre sensuelle, et il y a une infinité de jeux érotiques et de possibilités de jouir, car nous le connaissons à la perfection, et nous savons plus que tout homme ne le pourra jamais. Avec les hommes, C’est plus charnelle, plus virile, presque animal, plus d’impatience à la jouissance, avec des postions presque acrobatique, presque impossible, plus une question de performance pour lui que de plaisir pour la femme…

Elle nous explique que, ce soit avec un homme ou une femme, la bisexualité est pour elle quelque chose de très naturelle, et nous avoue que plusieurs hommes sont venus avec leur femme, et sont restés surpris de constater que leur femme était très active avec elle, et n’avais aucun problème à se lasser embrasser, lécher, toucher et vice versa.

Nous avons pris rendez-vous avec un spécialiste de la sexualité et celui-ci nous donne son point de vue sur la bisexualité.

“La bisexualité n’est pas une mode, dit-il à haute voix !

Plusieurs personne ne se sentent ni dans la dénomination hétérosexuelle, ni dans l’homosexualité, mais par contre se sent très à l’aise avec la bisexualité, c’est une chose qui ne se contrôle pas, et tout le monde devrait parler ouvertement de ses envies, de c’est pensées sexuelles, de ses fantasmes et vous verrez que si au moins une fois tout le monde serait sincère sur sa sexualité, on se rendrait bien compte quela grande majorité pour ne pas dire le 95% de la population est bisexuelle !

Qu’elle bisexualité est la mieux accepté ?

La bisexualité féminine sans aucun doute. Elle est mieux acceptée aux yeux de la société, vu comme quelque chose comme nous disions auparavant comme quelque chose de plus doux, plus sensuelle et moins animal, alors que franchement le faite d’Être bi est un fait que ce soit masculin ou féminin.

L’important est d’être aimé, au féminin ou au masculin peu importe si on le vit avec toute liberté et précaution.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *